Histoire de la Broderie

Qu’est-ce que la broderie d’embellissement ?

La petite histoire…

Embellir un textile n’est pas une originalité en soi (cette occupation remonte à l’Égypte ancienne) ; ce qui l’est, en revanche, c’est la manière de le faire et l’état d’esprit qui l’accompagne !

En ce sens, on peut dire que la broderie d’embellissement a été créée par Léa Stansal dans les années 2000 et popularisée il y a dix ans par Cécile Franconie. La broderie d’embellissement est aussi désignée sous le terme de broderie créative.

Dans les années 2000, on parlait surtout de broderie au ruban ou encore de broderie rococo. Léa brodait alors ses quilts avec des rubans de soie mais les mariait aux fils moulinés et aux cotons perlés.

Mais, déjà, dans quelques modèles (je pense notamment aux célèbres libellules), Léa utilisait d’autres matières : la chenille en couchure, par exemple, ou encore les rubans d’organza en différentes largeurs, etc.

Broder sans complexe :

Si, avec un sourire malicieux, elle aime rappeler que c’est La Grande Paula (personnage des contes philosophiques écrits par Léa) qui a inventé la broderie d’embellissement, Léa est, sans conteste, la créatrice d’une nouvelle façon de broder. Mêlant fils fantaisies, tissus imprimés (souvent points de départ de la broderie) et souvenirs en tout genre, ce type de broderie se distingue aussi de la broderie traditionnelle aussi dans la recherche d’une facilité d’exécution. Ce message se retrouve par exemple dans la devise de Cécile Franconie (connue sous le nom de Facile Cécile).

Ainsi, la broderie créative allie désormais la facilité et le plaisir de créer.

En effet, la broderie d’embellissement, comme son nom le laisse deviner, a tout d’abord pour vocation d’EMBELLIR un textile.
Que ce soit par la création d’un objet fini (pochette, sac, étui, boîte, etc.) ou simplement un ajout sur une broderie déjà existante ou encore l’embellissement ou la personnalisation d’un vêtement, cette broderie se veut créative, originale, fantaisie.

Il s’agit donc avant tout de prendre PLAISIR à broder, sereinement, sans se soucier de la qualité et/ou de la régularité des points exécutés.
La broderie créative s’éloigne alors de la technique régulière de la broderie traditionnelle et encore davantage de la rigueur de la broderie dite artistique.

Aussi, nul n’est besoin de connaître une panoplie de points pour débuter en broderie d’embellissement et encore moins de maîtriser une technique spécifique.

Ici, vous aurez surtout besoin d’une aiguille adaptée au fil que vous avez choisi et de vous lancer !

Nous broderons donc sans pression, au fil de nos envies.

 

N’hésitez pas à compléter votre lecture par celle des article suivants :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires