Broderie d'embellissement

Broder la mer ou comment bien débuter ses vacances

Ça y est, voilà enfin le jour tant attendu ! Le premier jour de mes vacances après une année riche en émotions !
Aussi, pour se mettre immédiatement dans le bain, j’ai décidé de partager avec vous un aperçu de mon travail annuel.

Broder la mer !

Lorsque les beaux jours s’installent enfin, je retourne à une de mes passions : la pêche sous-marine. Les fonds marins bretons, bien que moins colorés que ceux des mers tropicales, sont de toute beauté. Ils m’inspirent au quotidien. C’est ainsi qu’est né un cycle consacré à la mer et à ses richesses.

Vers la réalisation d’une boîte à histoires : la préparation

Pour débuter, j’ai choisi un starter Inpiration de Léa Stansal. Presque immédiatement, j’ai eu envie de donner vie à une boîte à histoires dédiée à ce thème.

Pour sa réalisation, j’ai replongé avec délice dans l’ouvrage de Léa. C’est peut-être son plus beau livre avec celui consacré aux carnets cousus !

Une fois le tissu représentant la mer adopté (celui du kit de Léa), j’ai choisi un tissu bleu assorti pour le fond.

Pour le montage des faces du cube, j’ai utilisé la même méthode que celle employée dans la broche ou encore dans les lettres brodées. Ensuite, j’ai pioché dans ma collection de fils fantaisie. Ma réserve de fils bleus, roses et verts a été fortement mise à mal. Mais très vite, j’ai arrêté mon choix sur 5 ou 6 fils fantaisie différents (couleur, texture, etc.) contrastant avec mes tissus.

Fils fantaisie

Mon idée principale a été de travailler le couvercle de ma boîte à histoires pour donner du volume et ce, de manière irrégulière, afin de représenter au mieux les fonds marins.

Entre le tissu de fond, le Jeffitex et le tissu principal, j’ai également placé du molleton gonflant en vue de modeler du volume (tout en lui donnant un aspect irrégulier). Cela permet également d’évoquer une impression de mouvement.

Vers la broderie d’embellissement

Ensuite, j’ai placé mes “éléments de décor” : place à la broderie d’embellissement ! Points de bouclette, points de nœud et autres points de broderie créative s’invitent alors sur mon plateau.

Enfin, j’ai brodé, anarchiquement, des perles sur les bords.

Attention : dans cette étape, il ne s’agit pas d’un perlage traditionnel ! On ne pose pas les perles, on les brode !

Pour cela, on essaye de prendre un fil qui occupe au maximum le cœur de la perle. Quitte à le mettre en double épaisseur !

Personnellement, j’aime beaucoup employer le fil Lana Aurifil pour broder les perles. Lors de cette étape, j’en profite également pour quilter les bords afin de donner une meilleure tenue à l’ensemble.

Le petit secret de Léa ? Utiliser les perles d’un assortiment comme elles viennent, sans les sélectionner, et les travailler tantôt par paquet de 2, tantôt de 3 voire de 4.

Broder la mer

Bonnes vacances estivales !

Pour broder la mer à mes côtés, n’hésitez pas à vous inscrire à mes cours !

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires