Broderie d'embellissement

Broder un cadre photo

Lors d’un cours chez Léa , cet été, j’ai eu un coup de cœur pour un assortiment de morceaux de tissus noirs. J’ai aussi trouvé un joli motif représentant la Tour Eiffel. Comme j’avais déjà réalisé quelques carnets et autres pochettes, j’ai voulu essayer un montage inédit. J’allais donc broder un cadre photo !

I) Préparation et confection du cadre

Pour tout objet demandant une certaine tenue, j’utilise du molleton rigide de la marque Jeffitex. C’est un molleton supportant les lavages, qui garde une bonne tenue et s’avère souple à travailler !

Selon ce que vous souhaitez encadrer (une carte postale, une photo, un petit objet, etc.), il vous faudra donc déterminer les dimensions de l’ouverture de votre cadre.

La largeur des bords a été décidée en fonction de la largeur du motif à mettre en valeur. Ici, la Tour Eiffel mesurait environ 8 cm. de large ; mais comme je la voulais morcelée cela ne posait pas de problème.

Conseil : Veillez toutefois à ne pas découper des bords trop larges, car cela n’est pas très esthétique !

Une fois les quatre bords frontaux découpés, je les ai recouverts d’un montage de tissus. Tissus préalablement encollés avec de la colle repositionnable, type 505 de la marque Odif.

Ensuite, il s’agit de refaire la même opération avec les quatre bords intérieurs du cadre (moins larges), les 4 bords extérieurs (même largeur que les bords intérieurs, ici : 2,5 cm.) et enfin avec les quatre bords de l’envers du cadre (5 cm. de large).

Pour le montage, il ne reste plus qu’à préparer le moyen de suspension de notre cadre brodé.

Pour cela, je vous invite à confectionner un fagot. Prenez un fil de fer gaîné (type lien de jardinage) d’environ 5 mm. d’épaisseur et de 20-25 cm. de long que vous recouvrirez de tissus (bandes déchirées d’environ 1,5 à 2 cm. de large). Prenez bien soin de recouvrir soigneusement la pointe du fil puis d’enrouler votre tissu (ou toile à matelas) le long de la gaine.

Ensuite, il s’agira d’habiller votre fagot d’un fil fantaisie (un poilu, par exemple, en insistant sur certaines zones et en en laissant d’autres presque vides.

Cette suspension sera finalement fixée entre les bords extérieurs du cadre (entre la longueur et la largeur).

II) Broder un cadre photo

En fonction du thème choisi (ou des tissus), sélectionnez une gamme de cinq fils fantaisie et un assortiment de perles.

Ici, j’ai utilisé un fil poilu noir, de la gaze teintée en gris, du fil de laine noir (de la marque Lana Aurifil) et un assortiment de perles noires et blanches.

J’ai commencé par broder et quilter les bords apparents de mon cadre. Les tissus étant bien chargés, j’ai choisi un quilting discret, ton sur ton.

Vous pouvez également “travailler” les autres bords en les brodant, perlant, etc.

Pour mes bords intérieurs, moins larges, j’ai choisi un tissu sur le même thème (Paris) mais contrastant (avec une dominante beige).

L’étape la plus longue a été celle du perlage. La difficulté principale de cette partie est de ne pas être régulier dans la pose. Notre but est de lâcher prise pour prendre les perles comme elles viennent, sans les choisir.

Conseil : Insister sur les coins du cadre : il s’agit d’être très généreux.

Broder avec des perles

 

Une vue d’ensemble du cadre…

Broder un cadre photo, broder Paris

 

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires