Broderie d'embellissementLes Défis

Noël et ses effluves gourmands envahissent nos maisons pour notre plus grand bonheur. Si, chaque année, nous nous régalons en installant nos décorations hivernales et festives, nous aimons aussi en changer.

C’est pourquoi, cette année, j’ai proposé dans le cadre du défi facebook de “broder une maison de Noël”. Ce défi a pour douce “contrainte” de recourir à la broderie d’embellissement et d’utiliser nos fils fantaisie !

N’aimant pas les couleurs traditionnelles (le vert bouteille et le rouge) mes préférences vont immanquablement vers des couleurs plus “nature” et en particulier vers le blanc. Cette couleur immaculée m’évoque la neige, le froid et la douce chaleur contrastée de l’intérieur de nos maisons.

Le chat chez qui j’habite

L’an passé, j’ai craqué pour ce modèle de Léa Stansal, kit au nom évocateur pour les amateurs de félins…   D’ailleurs, au moment où j’écris ces quelques lignes, mon chat s’affale sur ma feuille et attaque mon stylo (oups… son stylo) !

Les couleurs proposées (bleu/noir/blanc) me plaisant énormément, la semaine ne s’était pas écoulée que ma maison était déjà bâtie…

La construction de la bâtisse n’est pas vraiment différente de celles des boîtes brodées. La seule différence réside dans le montage du toit (deux carrés coupés dans leur diagonale). Ce dernier prend très peu de temps : il s’agit d’emballer grossièrement chacun des carrés de Jeffitex, en les soudant avec un fil de laine (type Lana Aurifil).

Autour du carré central (le sol de la maison), on monte quatre murs sur un seul côté (celui cousu avec le carré central). Aussi, quand on ouvre le toit, les quatre murs s’abaissent.

La broderie d’embellissement n’intervient qu’au moment de mettre en scène les chats qui viennent jouer sur la neige. Celle-ci est tout d’abord composée d’un lainage blanc sur lequel on vient poser de la tarlatane blanche, plissée à divers endroits.

Autour du toit, j’ai posé un assortiment de différents fils fantaisie de couleur blanche ou argentée (fil duveteux, fil chenille, fils à pendouille, etc.) ainsi que des perles blanches ou translucides de tailles diverses (grosseurs 5, 7 et 9 et grosses perles de 8 mm.). A certaines extrémités du toit, j’ai posé plusieurs perles en enfilade pour former des stalactites de glace.

Enfin, trois chats très malicieux sont venus s’amuser sur la neige… Il est bien connu que les chats aiment prendre de la hauteur…

Le défi étant de broder une maison de Noël, j’ai choisi d’illustrer ma réalisation avec ce modèle.


Broder une maison de Noël : le chat chez qui j'habite, modèle de Léa Stansal
Le chat chez qui j’habite, kit de Léa Stansal



2 commentaires

    • Boîtes et maisons sont simples, la maison de couture est un peu plus élaborée… Mais avec tes doigts de fée, ça sera une partie de plaisir ! Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires